dimanche 22 janvier 2017

Energie solaire sur un petit voilier transportable


Sans rentrer dans des détails trop techniques voici quelques éléments sur mon installation solaire à bord de Morbleu.

L'équipement:

- un panneau solaire de 50W souple acheté chez Solaireshop ici. (et en photo ci-dessus)

- un contrôleur de charge MPPT 10A

 


Le contrôleur de charge est probablement la pièce la plus importante de l'installation. Bien prendre un régulateur MPPT qui optimise grandement le rendement du panneau et le chargement de la batterie.
(j’apprécie particulièrement le petit boitier LCD qui permet de régler de manière intuitive le contrôleur, et surtout de visualiser en temps réel, le débit du panneau solaire)




- et last but not least, une batterie au gel Haze, 80Ah :




(80Ah me suffisent pour être autonome quelques jours, même avec la glacière. On pourrait bien-sur être tenté de prendre une batterie de plus forte capacité, mais attention, ces batteries sont vraiment lourdes!)
Attention, également, ces batteries ne doivent pas être totalement déchargées pendant une durée trop longue sous peine d'être fortement endommagées. (Prudence pendant l'hivernage!)





Évidemment, ne pas oublier les connecteurs solaires et de batterie...



Installation:

Comme je n'étais pas vraiment certain de mon installation, au départ je n'ai pas collé le panneau solaire sur le capot de descente. Je l'ai fixé avec du gros scotch blanc (bien assorti avec le pont de Morbleu!) et sécurisé avec des petits bouts. Au final cette installation à fait ses preuves de solidité (même par force 7) et ne fait pas trop dans le style "voile pourave". Le temporaire est donc devenu définitif...

La principale difficulté est de gérer les câbles allant du panneau au régulateur, tout en gardant la possibilité de  d’ouvrir et de fermer le panneau sup de la descente.

Cette installation sur le panneau supérieur de la descente m'a semblé le plus logique: c'est le plus simple, il n'encombre pas le pont, et ne crée pas de fardage supplémentaire inesthétique (Morbleu est quand même un monotype de régate!)

Le principale inconvénient, c'est que le panneau est régulièrement à l'ombre de la bôme ou de la grand voile. Mais comme je considère ce panneau solaire comme un plus et que je ne souhaite pas être un obsédé de la production électrique, cet inconvénient est plutôt mineur à mes yeux.

Rendement et production:

Dès que le soleil se lève, le panneau produit entre 0,5 et 1A. En pleine journée, avec un beau soleil et sans ombre, on monte rapidement à 2 - 3A. Sur  une belle journée ensoleillée en Bretagne, on peut donc à la louche espérer récupérer 15 -20A sur la batterie, ce qui est quand même loin d'être négligeable. Sur un petit bateau, cela permet de compenser largement la consommation de bord (chargement téléphone - tablette - pilote auto - petit éclairage) et même de faire un peu fonctionner la glacière quelques heures.

Avec une telle installation, le panneau me permet d'avoir une autonomie d'environ 5 jours, pour garder du frais à bord avec la glacière Waeco, en vidant doucement la batterie chaque jour, avant d'être rechargée au port avec du 220V.

A retenir en conclusion:

Un panneau solaire de 50W apporte un vrai plus en autonomie électrique sur un petit voilier transportable. L'investissement est raisonnable, tout comme l'installation. Une fois installé, on produit de l'électricité en permanence, sans même s'en rendre compte! 

Les points importants à mon sens sont:
  •  acheter contrôleur de charge MPPT qui optimisera largement le rendement de l’installation. S'assurer également que le contrôleur affiche la production électrique pour vérifier le bon fonctionnement de la charge.
  •  acheter une bonne batterie de type "décharge profonde" ou "AGM"
  •  ne jamais laisser cette batterie déchargée pendant un longue durée, et prévoir un chargeur de quai de qualité comme le CTEK.

J'espère que cet article vous sera utile pour naviguer encore plus loin! 
Cet été Morbleu ira tester son panneau solaire en Corse !
Bonnes navs!

3 commentaires: